La ferme

Les jardins de la FRUITgalité, c’est un projet de polycultures écologiques inspiré par la permaculture. Nous tentons en fait d’explorer les frontières entre permaculture et maraîchage commercial sur petite surface.  Un verger permaculturel et une culture de pleurotes sont les principaux compléments à notre maraîchage bien qu’éventuellement, nous aimerions nous lancer dans l’aquaponie ainsi que dans l’aquaculture. Il y a aussi au niveau de la construction des infrastructures que nos valeurs et objectifs nous poussent à « innover » : nous tentons de bâtir des bâtiments en matériaux nobles et donc esthétiques tout en favorisant la réutilisation de matériaux usagés.

Frugalité?

Nous avons longuement cherché un nom de ferme qui nous ressemblerait. Or, notre attachement à la simplicité volontaire et au mouvement de la décroissance est central dans notre vie et dans notre projet rural. Nous cherchions quelque chose d’engagé mais de pas trop négatif.

 Les termes frugal et frugalité reviennent constamment dans la littérature «décroissantiste » et selon le Petit Robert, le terme frugalité réfère à la simplicité, la modération ou la sobriété. Nous croyons qu’en occident, une «décolonisation de notre imaginaire », une plus grande appréciation des choses simples que nous offre la vie  nous permettrait d’accéder plus facilement au bonheur et de réaliser à quel point nous vivons dans une orgie matérielle et énergétique (ne vous méprenez pas : nous savons que de nombreuses réformes , institutionnelles et supra-institutionnelles se doivent elles aussi d’être faites).

Voilà pourquoi nous avons emprunté à l’économiste et objecteur de croissance Serge Latouche le titre : «vers une société d’abondance frugale ».  L’épithète frugal a pour plusieurs une connotation négative (lorsque les gens connaissent le mot) bien qu’ à l’origine il référait à une «bonne récolte de fruits » (XVIe siècle). Ici, l’abondance vient amenuiser le caractère privatif de la frugalité.  Puis l’insertion du mot FRUIT rend le sens du mot plus accessible.

Nous pouvons aussi dire qu’il y a une référence au mot « égalité » dans notre nom de ferme. Nous avons longtemps milité dans les milieux libertaires et bien que nous ayons pris nos distances avec certaines prises de position issues de ces groupes, nous continuons à penser que la lutte aux inégalités indues constitue quelque chose de fondamental.

Finalement, puisque nous n’avons pas une véritable ferme qui intégrerait les animaux et les céréales au maraîchage, nous avons préféré rester dans la tradition des jardins, élément qui fait aussi référence à notre volonté de continuer à travailler à petite échelle, car comme le disait l’économiste et écologiste Schumacher : «small is beautifull ! »

Publicités