Archives 2015-2017

Archives 2015 et 2016


Québec ouvre la porte aux toilettes à compost

toilettesfutur

Les toilettes du futur

«Québec veut ainsi remanier le Règlement pour y intégrer une série de solutions incluant par exemple la mise en place de réservoirs étanches permettant d’emmagasiner l’ensemble des eaux usées des maisons avant qu’elles ne soient vidangées et évacuées, ainsi que l’aménagement de toilettes sans eau ni effluent pour transformer les matières fécales en compost ».

L’article du quotidien Le Devoir (11 avril 2016).


L’âge des low tech

Le livre de l’année 2015 pour les objecteurs de croissance. Écrit par Philippe Bihouix, ingénieur centralien spécialiste de la question des métaux.

philippe bihouix«Les problèmes auxquels nous faisons face ne pourront pas être résolus simplement par une série d’innovations technologiques et de déploiements industriels de solutions alternatives. Car nous allons nous heurter à un problème de ressources, essentiellement pour deux raisons : il faut des ressources métalliques pour capter les énergies renouvelables ; et celles-ci ne peuvent qu’être imparfaitement recyclées, ce phénomène s’aggravant avec l’utilisation de hautes technologies. La solution climatique ne peut donc passer que par la voie de la sobriété et de technologies adaptées, moins consommatrices ».

Une entrevue de 13 minutes. Un article de Bihouix résumant son livre.


La ferme normande Le Bec Hellouin : le paradis sur terre !?

L’été dernier, nous avons découvert l’existence d’une ferme phare située en Normandie qui allie biointensif, permaculture et traction animale. Résultats de recherche d'images pour « ferme bec hellouin »En plus d’être extrêmement esthétique, écologique et durable, ce petit coin de paradis est étonnamment productif ! Bien que les fermiers fondateurs ont accès à d’importantes réserves de capital, nous pensons qu’il ‘agit d’un modèle drôlement inspirant ! Voici un petit vidéo d’introduction (4 minutes) à cette ferme. De nombreux autres vidéos et ressources associées sont disponibles sur le net


Journées de formation avec Claude et Lydia Bourguignon.

Image3
Ces deux célèbres microbiologistes du sol font un bref passage au Québec et donneront 3 formations les 3, 4 et 5 septembre à la Cité Agricole à Saint-Augustin-de-Desmaures (près de Québec). Inscription.

Qui sont-ils? Un bref vidéo

Des propos qui font encore plus réfléchir si nous considérons que le pétrole, avec lequel nous faisons et extrayons les engrais chimiques, ne sera pas éternel !

Cours de microbiologie des sols en 15 minutes

Vert paradoxe : Le piège des solutions écoénergétiques

Un livre publié par Écosociété en 2013 dont nous venons de prendre connaissance. Nous ne l’avons pas encore lu mais le sujet nous interpelle au plus haut point !Vert paradoxe

Ampoules fluocompactes, voitures hybrides, trains rapides, frigos Energy Star : la réduction de notre empreinte écologique passe, dit-on, par l’utilisation de technologies moins énergivores. Est-ce bien sûr ? Selon David Owen, cette consommation que l’on souhaiterait « responsable » aggrave en réalité la crise environnementale planétaire.

Tel est le paradoxe des effets rebond : chaque gain d’efficacité apporté par la science et l’industrie se traduit, en bout de ligne, par une consommation énergétique globale surmultipliée. Ainsi le transport aérien, moins énergivore qu’autrefois, est devenu accessible à tout un chacun et a décuplé. Idem pour la climatisation, ce luxe devenu omniprésent. Et l’éclairage de plus en plus économique transforme peu à peu l’obscurité en une denrée rare.

Au fil d’un voyage captivant aux avant-postes du « développement durable », là où s’activent ingénieurs, inventeurs, urbanistes et économistes, l’auteur montre avec humour comment la recherche effrénée d’efficacité trompe nos meilleures intentions, et pourquoile fait de modifier nos habitudes de consommation ne rendra pas la croissance capitaliste plus viable… à moins peut-être de modifier la plus mauvaise de ces habitudes, qui est la soif de consommation elle-même.


Californie : La fracturation comme solution aux changements climatiques

L’eau nécessitée par la fracturation relative aux pétroles de «schiste » (nous devrions dire «pétrole de roche -mère » en réalité) entre en compétition avec l’eau utilisée (et issue en grande partie de la fonte de la neige des montagnes ) par les agriculteurs pour irriguer les champs et les vergers qui nourriront une grande partie de la planète (le Québec y compris, bien sûre !)… Les capitalistes ne semblent pas y voir de problème fondamental. Oil and waterAinsi, comme à l’habitude, cette situation catastrophique sera transformée en occasion d’affaire : nous utiliserons l’eau de fracturation pour arroser le désert californien. Une fois de plus, la remise en cause est remise à plus tard…


Paru dans l’organe de Presse des Desmarais :

L’agriculture bio peut être aussi productive que la conventionnelle
En général, les études disent que c’est au niveau du long terme que le bio gagnerait du terrain. Ici, L’Institut Rodale va au delà de ce discours habituel.

Au jardins de la FRUITgalité, nous tentons de sortir de cette vision productiviste du bio… Pas toujours facile !


Pétition : Monsanto attaque les scientifiques

Le Centre international de recherche sur le cancer (agence internationale de référence pour la recherche sur le cancer, qui a été créée par l’Organisation mondiale de la santé) vient de classer le glyphosate (l’agent actif de l’herbicide ultra répendu Round Up ainsi que de 750 autres produits) comme cancérogèneRésultats de recherche d'images pour « glyphosate » 2A («cancérogène probable » ; le classement supérieur est «cancérogène certain ». En 40 ans, jamais un agent classé cancérogène n’a ensuite été rétrogradé par le Circ à un échelon de dangerosité inférieur) après une méta analyse de la littérature scientifique. Comme on pouvait s’en douter, l’industrie contre-attaque. Plusieurs articles disponibles sur la page de la pétition mais Rue 89 fait un bon topo.


Grande marche le 11 avril à Québec !

Le 14 avril prochain est prévue une rencontre du Conseil de la Fédération regroupant les premiaction_climat_2ers ministres des 13 provinces et territoires du Canada. Cette rencontre extraordinaire se déroulera à Québec et portera sur les changements climatiques.
Pour infos et inscription


La symphonie des sols
Le film La symphonie des sols (2e partie) présenté par La semaine verte dans le cadre de l’année internationale des sols (2015), traite de quelques uns de des problèmes de l’agriculture conventionnelle : désertification ; compaction ; mort et perte de fertilité des sols ; pic du pétrole et du phosphore ; érosion, stérilisation et salinisation des sols ; eutrophisation des cours d’eau ; dépendance des paysans envers les multinationales ; gaspillage de l’eau, etc. On y montre également comment de très simples techniques (engrais vert, rotation, compost, paillis, goutte-à-goutte, travail minimal du sol, etc) permettent d’enrayer de potentielles catastrophes. En fait, on y explique bien qu’il faut nourrir le sol pour que lui puisse s’occuper des plantes. La 1ere partie (un autre 45 minutes) traite surtout de l’histoire et de la composition des sols

 

 

Archives 2017


Les pesticides «néonics» menacent les fondations de la biodiversité

Une quinzaine de scientifiques internationaux ont analysé plus de 500 études parues en trois ans et concluent : les néonicotinoïdes sont toxiques pour d’autres invertébrés, comme les vers de terre, et pour les invertébrés aquatiques. Les abeilles furent en quelque sorte des lanceuses d’alerte.

Parce que ces insectes sont à la base de la chaîne alimentaire, ils créent un effet domino : «C’est hélas à mettre dans la perspecjean_marc_bonmatintive de la sixième extinction des espèces qui se produit à grande vitesse sur la planète.(…) Les pesticides détruisent la base de la chaîne alimentaire, les fondations mêmes de la biodiversité sur terre. » affirme le chercheur Jean-Marc Bonmatin.

Les néonicotinoïdes ont aussi des effets sur l’humain, notamment reconnus par l’Autorité européenne de sécurité des aliments. La liste de ses effets commence à s’allonger : cancérogènes, perturbateurs endocriniens, liés au spectre de l’autisme.

«(…) ils présentent des niveaux de toxicité jamais égalés. Ils sont plus de 5000 fois plus toxiques que ne l’était le DDT dans les années 1970, par exemple »

Au Québec, en 2015 et 2016, des néonicotinoïdes ont été détectés dans 100% des échantillons prélevés.

Voir l’article original du Devoir (19 sept 2017) pour plus de précisions ainsi que quelques alternatives.


La population de la moitié des espèces animales canadiennes s’est effondrée au cours des 40 dernières années prévient une nouvelle étude.

L’étude explique que les déclins de population sont causés par des facteurs qui commencent à être bien connus : la perte d’habitat, les changements climatiques, les espèces envahissantes et la pollution.

Ces espèces ont perdu 83 % de leurs individus entre 1970 et 2014, selon le rapport dévoilé jeudi par le Fonds mondial pour la natureepaulard (WWF). Le déclin des espèces protégées par une loi fédérale a été comparable à celui des espèces non protégées.

La loi n’est possiblement plus le meilleur outil pour protéger la faune, puisque les espèces en déclin sont trop nombreuses pour qu’on puisse les protéger individuellement. Il faut plutôt examiner tout l’écosystème.

Le président du WWF termine : « Même pour nous, ces résultats sont stupéfiants. Il s’agit de déclins exceptionnellement sérieux. Il faut intervenir de toute urgence. »

Le Devoir, 14 sept 2017


L’utilité des pesticides déboulonnée par l’ONU

«Alors que l’industrie des pesticides affirme que ses produits sont essentiels pour assurer la sécurité alimentaire d’une population mondiale en pleine croissance, un nouveau rapport de l’ONU Résultats de recherche d'images pour « Hilal Elver »conclut qu’il s’agit carrément d’un mythe. Qui plus est, ces produits toxiques posent des risques majeurs pour la santé et l’environnement. »

Lire l’article du quotidien Le Devoir du 9 mars 2017. Voir également les articles de l’encadré en haut à droite : «sur le même sujet ».

Du petit coin au compost, au nom de l’environnement

Résultats de recherche d'images pour « ecosociete fumain »

Cet article du quotidien Le Devoir du 27 février 2017 paraît alors qu’Écosociété publie un livre sur le fumain. Il s’agit en fait de la traduction du célèbre livre «The Humanure Handbook ».

Tout cela, dans un contexte où le Parti Libéral, prétend permettre les toilettes à compost …en mettant de l’avant une loi ridicule qui semble favoriser la multinationale québécoise (très proche du Parti) Premier Tech, producteur de fosses sceptiques fermées en plastique (40 000$ avec la pose) pour les riverains mais également fournisseur des produits Myke (mychorizes et terreaux mychorizés).

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités